ALiR

Partenaires

Publications

Retour accueil 


- L'Atlas Linguistique Roman (ALiR) -

Thèmes

Thème 1 : Géolinguistique romane et européenne

L'Atlas Linguistique Roman (ALiR)

Le projet, né en 1987 à l'initiative du Centre de Dialectologie de Grenoble, a bénéficié dès son lancement, du soutien des spécialistes parmi les plus connus des différents domaines romans, réunis en un Comité international de parrainage. L' objectif de l'AliR est la réalisation d'un Atlas de deuxième génération, interprétatif, concernant la totalité des variétés dialectales de l'Europe romane (le réseau comprend 1037 points), sous leurs différents aspects (lexical, phonétique, phonologique, morpho-syntaxique).

La Direction scientifique est assurée par le Président (J. Veny, Univ. de Barcelone), le Directeur (M. Contini, Univ. Stendhal, Grenoble), auxquels sont associés deux Vice-présidents (P. García Mouton, Univ. de Madrid/CSIC; N. Saramandu, Univ. de Bucarest) et deux Directeurs adjoints (L. Massobrio, Univ. de Turin ; J. Saramago, Univ. de Lisbonne/IJNIC), une secrétaire scientifique (J. Médélice, Univ. Stendhal, Grenoble) et une Coordinatrice scientifique (E. Carpitelli, Univ. Stendhal, Grenoble).
A été constitué aussi un Comité éditorial comportant, outre les membres de la Direction scientifique, un représentant de chacun des Comités définisci-après.

Sont engagés dans le projet 85 chercheurs ou universitaires, spécialistes de toutes les aires linguistiques romanes, appartenant à 31
Universités ou organismes nationaux de recherche (type CNRS.) de huit pays européens (France, Italie, Belgique, Suisse, Espagne, Portugal, Roumanie, République Moldova), réunis en Comités nationaux ou de domaines linguistiques.

Edition de l'ALiR

Un accord éditorial a été établi entre le Centre de Dialectologie de Grenoble et l'Istituto Poligrafico e Zecca dello Stato de Rome (Imprimerie Nationale de l'Italie) chargé de l'édition et de la commercialisation de l'ensemble de l'¦uvre. Cette dernière comprendra 11 volumes. Chaque volume sera composé d'un fascicule Atlas (les cartes ont un format 70 x 41) et d'un fascicule regroupant les articles de commentaire relatifs à chacune des cartes (format 17,5 x 25). L'ouvrage est publié en français

Le programme prévoit la réalisation d'un millier de cartes, lexicales (regroupées par champs sémantiques), phonétiques, phonologiques et morpho-syntaxiques.

Le premier volume de l'Atlas Linguistique Roman a vu le jour en 1996. Il se compose de trois tomes.
Le premier (231 pages) contient une présentation générale du projet (M. Contini, G. Tuaillon), de sa démarche méthodologique et de ses objectifs; l'organigramme du chantier avec la composition des Comités Internationaux de Parrainage, de direction et de rédaction et des dix équipes des comités portugais, galicien, espagnol, catalan, français, wallon, suisse, italien, roumain et moldave). On y trouve aussi une présentation succincte de chacun des principaux domaines linguistiques de l'espace roman européen, réalisée par des spécialistes de chacun d'entre eux, à savoir : portugais (M. Barros-Ferreira, Univ. de Lisbonne et IJNIC), galicien (M. González González, Univ. de St Jacques de Compostelle), castillan, asturo-léonais, aragonais (P. García Mouton, Univ. de Madrid et CSIC), catalan (J. Veny, Univ. de Barcelone), gallo-roman de France (G.Tuaillon, Univ. Stendhal, Grenoble), gallo-roman de Belgique (J.
Lechanteur, Univ. de Liège), gallo-roman de Suisse (Ý H. Gassmann, GPSR, Neuchâtel), italo-roman (M. Cortelazzo, Univ. de Padoue), sarde (M. Contini, Univ. Stendhal, Grenoble), italo-roman de Suisse (D. Petrini, VSI, Lugano), corse (M. J. Dalbera-Stefanaggi, Univ. de Corte), romanche (G.Hoyer, Univ. d'Aix-en-Provence), roumain (N. Saramandu et I. Ionica*, Univ. de Bucarest), variétés roumaines sud-danubiennes (N. Saramandu, Univ. de Bucarest), variétés roumaines de Moldova et d'Ukraine (S. Berejan et V.
Pavel, Acad. des Sciences, Chis3ina*u). Pour chaque domaine sont indiquéesles localités correspondant à chaque point ou à chacune des cases du réseau.

Le volume présente en outre les questionnaires lexical (592 mots), de phonétique historique (284 traitements) et morpho-syntaxique (41 entrées); une bibliographie sélective comprenant l'ensemble des Atlas linguistiques de l'espace roman publiés (ou en chantier) et constituant l'essentiel des sources de l'ALiR, les Dictionnaires étymologiques et les Glossaires le plus souvent consultés ainsi que les principaux ouvrages de référence de linguistique romane ou relatifs à chacune des aires du domaine; la liste des abréviations et des signes employés pour la transcription phonétique, empruntés dans l'ensemble à l'API.
Ce fascicule introductif servira de référence pour l'ensemble du projet: seule la bibliographie pourra subir des mises à jour dans les volumespubliés ultérieurement.
Le deuxième tome (153 pages) contient les articles de commentaire linguistique sur les quatorze cartes (format 71 x 41, en 4 couleurs) rassemblées dans un troisième tome " Atlas " qui se présente sous forme de pochette. Ces dernières sont des cartes interprétatives, à symboles, choisis dans une police créée par l'Istituto Poligrafico dello Stato.
Les cartes romanes et leurs commentaires respectifs ont été réalisés par M. González González (Univ. de St Jacques de Compostelle): Lundi, Mardi ; M. Alinei (Univ. de Florence et Utrecht): Aujourd'hui, Hier, Demain avec, encomplément, deux cartes structurales relatives à la distribution des désignations de ces trois notions; G. Tuaillon (Univ. Stendhal, Grenoble): Hêtre ; T. Telmon (Univ. de Turin): Taureau ; N. Saramandu (Univ. de Bucarest): Foie ; M. Contini (Univ. Stendhal, Grenoble) et M. R. Simoni-Aurembou (CNRS, Paris): Berceau ; L. Segura da Cruz (Univ. de Lisbonne/IJNIC) et Celeste Augusto (Univ. d'Utrecht): Miroir ; J. Ph.
Dalbera (Univ. de Nice): Forgeron ; M. Contini (Univ. Stendhal, Grenoble):Traitement de L + yod.

Le volume II a (561 pages) est paru au printemps 2001 : il est consacré aux designations relatives à la petite faune sauvage
(essentiellment des insectes), tout comme le volume 2b et le volume 3
(grande faune sauvage), en préparation.

Ce second volume se compose des articles et commentaires des 24 cartes :

Jeanine Médélice : Les désignations romanes de l'abeille
Jeanine Médélice : Les désignations romanes de l'araignée

Jeanine Médélice : Les désignations romanes de la toile d'araignée

Rita Caprini : Les désignations romanes de la chenille

Luisa Segura da Cruz : Les désignations romanesde la courtilière

Gaston Tuaillon : Les désignations romanes de la fourmi

Gaston Tuaillon : Les désignations romanes de la fourmilière

Gaston Tuaillon : Les désignations romanes de la grenouille

José Enrique Gargallo Gil, Joan Veny : Les désignations romanes du Grillon

Pilar Garcia Mouton : Les désignations romanes de la mante religieuse

Gunhild Hoyer : Les désignations romanes de la libellule
Vasile Pavel, Silviu Berejan : Les désignations romanes du mille-pattes

Marie-Rose Simoni-Aurembou : Les désignations romanes du moucheron
Joan Veny, Joao Saramago : Les désignations romanes du moustique
Jean-Philippe Dalbera : Les désignations romanes de l'orvet
Ernestina Carrilho, Maria Lobo : Les désignations romanes du perce-oreille
Gabriela Vitorino : Les désignations romanes de la punaise des lits
Annalisa Nesi : Les désignations romanes de la salamandre
Nicolae Saramandu : Les désignations romanes du serpent

Marie-José Dalbera-Stefanaggi : Les désignations romanes de la tortue

Manuel González González : Les désignations romanes de la guêpe

Publication du 3e volume ALiR

Le numéro II b vient de sortir (497 pages, 2009), il est consacré aux designations relatives à la petite faune sauvage (insectes, rongeurs, oiseaux, batraciens). Il se compose de 15 nouvelles études.

- Hélène Franconie : Les désignations romanes de la blatte et du ténébrion
- Elvira Fidalgo, Xosé Afonso Álvarez Pérez : Les désignations romanes du bousier
- Jacques Allières : Les désignations romanes de la cigale
- Hélène Franconie : Les désignations romanes du cloporte
- Maria Celeste Augusto : Les désignations romanes du crapaud
- Michel Contini, Elisabetta Carpitelli : Les désignations romanes de l'essaim
- Michel Contini : Les désignations romanes du papillon
- Jeanine Elisa Médélice : Les désignations romanes du têtard
- Elisabetta Carpitelli : Les désignations romanes du ver de terre
- Esther Hernández, Isabel Molina : Les désignations romanesdu ver luisant
- Mario Alinei, Vittorio Dell'Aquila : Les désignations romanes de la belette
- Xosé Afonso Álvarez Pérez : Les désignations romanes de l'alouette
-Manuel González González : Les désignations romanes du merle
- José Enrique Gargallo Gil : Les désignations romanes du moineau
- Rita Caprini : Les désignations romanes du rouge-gorge

 

 

 

 

 

Renseignements

Michel Contini

Gipsa-lab ICP UMR 5216
Département Parole et Cognition

Equipe: Systèmes Linguistiques et Dialectologie
Université Stendhal-Grenoble3 Bât E
Domaine Universitaire 1180 Av. Centrale BP 25
38040 Grenoble Cedex 9


E-mail : Michel.Contini@u-grenoble3.fr




Antonio Romano 2000-2001 et Jean-Pierre Lai 2004